Vidros, espelhos, essas cousas

Eisenstein I love you : http://www.rouge.com.au/7/eisenstein.html

uma imagem que se constroi com a entrada do corpo no espaco

caleidosCopias

O nome “caleidoscópio” deriva das palavras gregas καλός (kalos), “belo, bonito”, είδος (eidos), “imagem, figura”, e σκοπέω(scopeο), “olhar (para), observar”.

Le kaléidoscope a inspiré de nombreux écrivains et philosophes. Dans la mesure où il possède à la fois un nombre fini d’éléments dans un espace fini (clos) et où il autorise pourtant un nombre indéfini de combinaisons, il donne une illustration concrète, symbolique, de la façon dont on peut créer quelque chose de nouveau par un simple réagencement de ce qui existait déjà auparavant. Il donne ainsi une figure réconciliant les termes apparemment opposés de la permanence et du changement, de l’identité et de la différence.

Cette image permet également d’illustrer un propos soutenant que ce ne sont pas les éléments qui font le tout, mais la forme que prend leur combinaison : le tout n’est pas réductible à la somme de ses parties. À partir d’un nombre fini d’éléments, on peut créer un grand nombre de figures différentes.

« L’histoire a beau prétendre nous raconter toujours du nouveau, elle est comme le kaléidoscope : chaque tour nous présente une configuration nouvelle, et cependant ce sont, à dire vrai, les mêmes éléments qui passent toujours sous nos yeux. »

Dans un passage célèbre de la Pensée sauvageClaude Lévi-Strauss utilise l’image du kaléidoscope pour décrire par analogie la logique « sauvage », qu’étudie l’ethnologue(Claude Lévi-StraussLa Pensée sauvage, « La logique des classifications totémiques », Paris, Plon, 1962, Pocket Agora, p. 51-52).

« Cette logique opère un peu à la façon du kaléidoscope : instrument qui contient aussi des bribes et des morceaux, au moyen desquels se réalisent des arrangements structuraux » (p. 51).

La logique « bricolée » par la pensée sauvage, telle que la conçoit Lévi-Strauss, obéit en effet à une certaine homologie structurelle avec le kaléidoscope :

  • les éléments proviennent d’un processus contingent de destruction et de cassure : cassure du verre, ou récupération de signes linguistiques sortis de leur contexte : « les fragments sont issus d’un procès de cassure et de destruction, en lui-même contingent, mais sous réserve que ses produits offrent entre eux certaines homologies : de taille, de vivacité de coloris, de transparence. Ils n’ont plus d’être propre, par rapport aux objets manufacturés qui parlaient un « discours » dont ils sont devenus les indéfinissables débris ; mais, sous un autre rapport, ils doivent en avoir suffisamment pour participer utilement à la formation d’un être d’un nouveau type » ;
  • le tout forme une structure : structure bornée par les limites du kaléidoscope, ou structure du système signifiant ;
  • la combinaison particulière que prend le tout est contingente, résultant de la giration du kaléidoscope par l’observateur ou de certaines associations entre des oppositions différentielles ;

Eisenstein’s notes attest to his great interest in working with glass as a material. Various possible optical effects appearing within a glass cube or glass sphere are mentioned in these notes: frosted glass; driving a nail into the glass with the resulting cracks; water games reflected in the glass; the testing of different lenses and glass textures. Eisenstein experimented with abolishing the sensation of hardness and weight. He wanted light to dissolve the materiality of glass. This is akin to the experimental photographs of the Bauhaus, André Kertész’s Distortions (published in 1928), Moholy Nagy’s kinetic installations, or a series of pictures with glass objects taken by the Soviet artist Alexander Rodchenko.

http://www.manovich.net/Vertov/digitalconstruct.html

About paoleb

muita cousa
This entry was posted in Aesthetics. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s